Ballon d’Or 2018 : récompensez la Croatie!

Ballon d’Or 2018 : récompensez la Croatie!

Ce soir, c’est le grand jour, ou plutôt la grande nuit. Vers 22h, la cérémonie battra son plein et le verdict sera imminent. À 22h10, on saura. Le verdict du plus grand trophée individuel du ballon rond tombera. Les quatre principaux prétendants ont tous participé à la finale de la Coupe du Monde russe : le croate Luka Modric et les champions du monde Kylian Mbappé, Raphaël Varane ou Antoine Griezmann.

Qui sera le premier être humain, depuis Kakà en 2007, à remporter le fameux sésame? Oui, j’ai bien dis être humain car, comme tout supporter le sait, ni l’extraordinaire Cristiano Ronaldo ni le fabuleux Lionel Messi n’appartiennent à la race humaine, il s’agit d’extraterrestres descendus sur Terre pour prouver leur supériorité. Les deux ovnis ont ainsi dérobé à l’espèce humaine les 10 derniers Ballons d’Or, équitablement partagés, mais leur règne semble prendre fin cette année. Malgré deux saisons réussies sur le plan individuel, et une troisième Ligue des Champions consécutives pour le Portugais (dont il fut, à nouveau, sacré meilleur buteur), l’explosion de concurrents aura certainement raison d’eux.

Ici, pas de cliché du « qui a fait la meilleure saison? » (on ne va quand même pas frustrer les Français dès le début de l’édito), on va élargir le débat. Ne parlons pour une fois pas d’individualités, mais parlons de collectif, de groupe, de pays. Evidemment, Lukita mérite le Ballon d’Or tant il fut étincelant cette saison mais si il doit gagner le trophée footballistique ultime c’est avant tout parce qu’il est croate. Quoi, tu fais d’une récompense sportive une vulgaire récupération identitaire? Non non, pour qui me prenez-vous enfin? Je viens vous parler d’une nation oui, mais d’une nation sportive qui a marché sur la concurrence cette saison. La France l’a déjà privée du toit du monde, rendez-lui le mérite ultime. Une nation qui mérite, au regard de sa saison 2018, un trophée majeur.

Voyez donc.
Le 25 novembre, la revanche de la finale de Coupe du Monde tournait à l’avantage de la Croatie qui remportait, haut la main, la Coupe Davis en quatre manches. Cette fois, la meilleure équipe aura gagné… Cette même année, Marin Cilic, porte-drapeau du tennis croate, poussait la légende Roger Federer au 5ème set lors de la finale de l’Open d’Australie avant d’atteindre la 3ème place du classement ATP. Le 8 avril 2018, la sélection croate terrassait l’Espagne lors de la finale messieurs de la Coupe d’Europe de water-polo, sport national qui s’est carrément immiscé dans les tribunes de foot puisque les supporters des Flamboyants y portent un casque de water-polo. Autre sport national, autre sexe : l’équipe féminine remporte le 1er juillet les Jeux Méditerranéens de volleyball en survolant la Grèce. Sélection assez solide en handball mais un rien en dessous des cadors de la discipline, l’équipe nationale masculine remporte le même jour (le 1er juillet donc) la finale des Jeux Méditerranéens face à la Tunisie.

Pas mal me direz-vous, mais cette récolte devient carrément excellente au regard de la réalité du pays : petit croissant en bord de mer perdu entourant une partie des autres pays des Balkans, la Croatie enregistre une population stagnante de moins de 5 millions d’habitants (4 470 000 exactement, soit presque le tiers de la population belge). Petite anecdote, la Croatie a terminé à la 3ème place du titre olympique de performances par habitant aux JO de Rio, derrière les Bahamas et la Jamaïque, ce qui démontre une nouvelle fois la qualité de la formation sportive croate.
Prenons également en compte que sa présidente s’érige comme un modèle de représentante du peuple : elle refuse d’utiliser l’avion présidentiel (payé par le contribuable), elle a couvert les frais de ses déplacements lors de la Coupe du Monde, utilisé des lignes commerciales pour s’y rendre et fait placer un plafond salarial pour les ministres, on devrait peut-être s’en inspirer chez nous.

Alors s’il-vous-plait, Messieurs les votants, récompensez un sportif, un pays, une combativité, une mentalité de la gagne et une véritable culture du sport. Faites de la Croatie un exemple à suivre! Messieurs, votez pour Luka Modric, et Hvala Hrvastka!

ALVARRO

{version modifiée, complétée et améliorée d’un édito radio pour l’émission « Inside Sport » sur Equinoxefm}

One Reply to “Ballon d’Or 2018 : récompensez la Croatie!”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *